Les singes Magot (Barbary Monkeys)

Le Macaque berbère ou Magot (Macaca sylvanus) est le seul macaque vivant sur le continent africain, à l’état sauvage dans les forêts relictuelles du Maroc et de l’Algérie ainsi que de manière artificielle sur le rocher de Gibraltar où il représente avec l’homme (homo sapiens) le seul primate d’Europe.

Singes Magots- Benoît Monié

Singes Magots- Benoît Monié

Le macaque berbère présente un certain nombre d’adaptations morphologiques au froid lié à l’environnement montagnard où il vit, tempéré l’été et rigoureux l’hiver. De telles adaptations sont rares chez les primates et témoignent de la grande faculté d’adaptation des macaques puisqu’on en connaît un autre exemple fameux avec le macaque japonais (Macaca fuscata) capable de survivre dans une épaisse neige. Les adaptations morphologiques du magot sont une réduction de la longueur de la queue et des doigts sur les quatre membres (qui pourraient geler s’ils étaient plus longs, la queue est elle quasi inexistante), un allongement relatif de la longueur de la colonne vertébrale par rapport aux membres (qui permet de maintenir la température du corps grâce à une posture en boule lors de la recherche alimentaire) et bien sûr d’un fort épaississement du pelage en saison froide.

Le pelage est de couleur ocre-fauve à presque noir, selon la saison et les individus. De manière générale la face ventrale est beaucoup plus claire que la face dorsale et l’extrémité des membres plus foncés. Le faciès est glabre et peut présenter une grande variété de taches et de pigmentation selon les individus.

Comme chez tous les macaques, les mâles sont plus lourds et plus puissants que les femelles, présentent un dimorphisme sexuel quant à la longueur des canines et ne restent pas toute leur vie dans le groupe social où ils sont nés. À l’inverse, les femelles elles demeurent toute leur vie au sein de leur groupe de naissance sauf en cas de fission du groupe en plusieurs sous groupes.

Singes Magots- Benoît Monié

À l’état sauvage, les groupes comportent de 12 à 59 individus avec une valeur médiane de 24. Chaque membre du groupe tient une position hiérarchique particulière dans l’échelle de dominance sociale du groupe. Bien que les femelles magots étudiées en semi-liberté soient capable de dominer les femelles plus âgées de lignées maternelles de rang moins élevé (système matrilinéaire classique d’acquisition du rang de dominance), elles ne le font pas systématiquement, voire rarement, par rapport à leurs propres sœurs plus âgées comme c’est la cas chez les femelles macaque rhésus Macaca mulatta ou macaque japonais Macaca fuscata élevées dans des conditions similaires. Ceci est dû à une différence de soutien reçu lors des conflits pouvant opposer les jeunes sœurs à leurs aînées. En effets, les jeunes femelles macaques berbères, si elles reçoivent autant de soutien de la part des individus apparentés, en reçoivent beaucoup moins de la part des membres non apparentés dans de tels conflits que chez les macaques rhésus ou japonais. Il en résulte que chez le macaque berbère au sein d’une lignée maternelle, les femelles le plus âgées sont les plus dominantes alors que c’est le contraire chez les deux autres espèces de macaque mentionnées.

Singes Magots- Benoît Monié

Singes Magots- Benoît Monié

Singes Magots- Benoît Monié

Le macaque berbère était autrefois répandu sur toute l’Afrique du Nord et probablement une partie de l’Europe méridionale mais voit sa population aujourd’hui réduite sur quelques zones montagneuses isolées du Maghreb.

Au Maroc, en 1977, l’essentiel de la population se concentrait dans le Moyen Atlas,  On les estimait à plusieurs centaines de milliers.

Une étude plus récente (mais moins précise et systématique) de 2005 estime le nombre de macaques berbères survivants à 10 000 individus, soit une régression de plus de 50 % en moins de trente ans. De 2000 à 2008, le macaque berbère est passé d’« espèce vulnérable » à « espèce en danger » dans la Liste rouge de l’UICN. Cette espèce est donc menacée, surtout en raison de la destruction de son habitat naturel.

Singes Magots- Benoît Monié

Pour voir un diaporama cliquez sur les photos ci-dessous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :